Fiche de Coach

Photo Doc Grotznick
Efficacité* : --%
Pour s'initier aux arcanes du Bloodbowl, le jeune Grotznick a quitté sa terre natale lutécienne pour les plaines gelées parsemées de terrils du Nord.

Là dans les relents nauséabonds de l'auberge de Baback, il a affronté les joueurs les plus violents, les plus agresseurs et les plus roublards de la cité maudite de Lille.

De retour à la Lutèce, il décide d'abandonner son équipe d'Elfes Noirs décimée par une saison des plus médiocres, pour recruter à l'ombre des tours de la Place des Fêtes une bandes d'hommes Bêtes et de guerriers du Chaos suffisamment fous pour confier leur avenir professionnel à un jeunot au palmarès encore bien léger.

Le pied tendre est il prêt à affronter la tempête lutécienne?

Saison(s) effectuée(s) :

  • Saison 2016 - 2017 : Big Bad Boys of Bugman with Bacon (Nains)
  • Saison 2015 - 2016 : Les Dalton (Gobelins)
  • Saison 2014 - 2015 : Les Dalton (Gobelins)
  • Saison 2013 - 2014 : Les Dead Roses (Morts-vivants)
  • Saison 2012 - 2013 : Les Dead Roses (Morts-vivants)
  • Saison 2011 - 2012 : Badland's Atomiks (Orques)
  • Saison 2010 - 2011 : Badland's Atomiks (Orques)
  • Saison 2009 - 2010 : Moulder's Kreeper (Skavens)
  • Saison 2008 - 2009 : Moulder's Kreeper (Skavens)
  • Saison 2007 - 2008 : Khorn's Mad Crosser (Chaos)

Palmarès

  • 2013 - 2014 Huitièmes de finales Play-off
  • 2012 - 2013 Finaliste DTC
* : pour la saison en cours selon la formule 100×(matchs gagnés + matchs nuls /2 - abandons/2)/matchs joués
Le Saviez-Vous ?

Le Saviez-vous Robert de Denfert, Gobelin de son état, eut une carrière pour le moins atypique. Dilettante, paresseux notoire et truand à la petite semaine il n'était pas du tout prédisposé à la violence et la discipline d'une équipe de bloodbowl. Son intégration dans l'équipe des Paris Squad de Gangster en cours de la saison 2512/2513, en remplacement du décédé "Bebert Rase moquette" star gobeline de l'équipe est d'ailleurs cocasse. Elle n'eut lieu que grâce... ou plutôt à cause de son homonymie avec le suscité, ainsi qu'un magistral coup de pression de son supérieur des bas-fonds lutéciens. Il participa à ses premiers matchs en restant sur le banc de touche de l'équipe, et arriva ainsi en play-off sans jamais avoir foulée la pelouse... a son grand plaisir. Ce fut la même histoire lors du huitième de finale de l'équipe, gagné de haute lutte contre les nains du chaos du coach Pink Charlie. Cependant, le quart de finale contre les Gens bons de pays fut différent... Obligé par le coach à rentrer sur le terrain à la mi-temps en raison des nombreux orques noirs et blitzers blessés, il courut de ci delà sur la pelouse sans vraiment savoir quoi faire, a part sauver ses fesses. Il parvint ainsi à survivre jusqu’à l'ultime minute du temps règlementaire, au moment ou Juju le teigneux, le blitzer capitaine de l'équipe, lui transmis le ballon et le poussa vers l’en-but en lui intimant de courir. Il marqua le touchdown et qualifia l'équipe pour la marche suivante. Il fut porté en triomphe par le nombreux public, puis secoué jusqu'au bout de la nuit par le reste de l'équipe qui fêtait la victoire. C'en était trop ... trop de pression, et trop de stress. il échangea le ballon du match, qu'il avait précieusement conservé, à l'apothicaire de l'équipe, en échange d'un certificat d'invalidité et prit sa retraite après seulement 40 minutes de jeu. Un bien beau champion, et un bel exemple pour tout les jeunes gobelins de la capitale.

Fausse Pub

© Lutèce Cup 2005
Ce site est indépendant de Games Workshop [en] et n'a aucun but commercial.