Rapport de match

Saison Régulière Journée : 2 Météo : Canicule puis Clémente
Hauts Elfes

GOLD

(Hauts Elfes - VAL 103)

0

Skavens

Equipe Z

(Skavens - VAL 84.5)

2

  • Public : 5000 fans
  • FAME : +1
  • Prélèvement : 0 PO
  • Gains : 40000 PO
  • Fans dévoués : =
  • Faute(s) commise(s) : 0
  • Sortie(s) du public : 0
  • Journalier(s) : 2
  • Dépenses Expo. : 0 PO

Coach : Nabolo

  • Public : 3000 fans
  • FAME : 0
  • Prélèvement : 0 PO
  • Gains : 60000 PO
  • Fans dévoués : =
  • Faute(s) commise(s) : 1
  • Sortie(s) du public : 0
  • Journalier(s) : 0
  • Dépenses Expo. : 0 PO

Coach : Ashrame

Match 2 « Tout ce qui brille n’est pas d’Or » ou plus sobrement : « Mais ou et donc ORnicar ? »
On pense souvent la force d’une équipe est la somme de ses individualités …. Mais c’est une vision profondément grossière et maladroite comme nous allons le montrer avec ce match d’une rare intensité ! Il fait chaud sur le pit, le terrain fume, c’est la canicule ! Le soleil se reflète sur les armures de mes adversaires qui brillent comme des miroirs à bordel ! Deux armures apparaissent plus ternes ce sont celles des nouvelles recrues enfin nouvelles recrues … ils n’ont de nouveau que le temps de jeu et de recrue celle d’un match … ce sont des remplaçant de moindre qualité, des remplaçants d’occasion en somme, même s’ils ont très peu servi ! Un peu plus sombre sans être noir, ces elfes sont en retrait. Si leur coach devait les qualifier, il vous dirait qu’ils ne sont pas volubiles, qu’ils n’ont pas une forte propension à communiquer, qu’ils ne sont pas expansifs en somme. Ce sont des solitaires ! En disant cela, Nabolo a répondu à l’une des deux sempiternelles questions qui hantent tout coach de blood bowl : peut-on être solitaire à deux ? Ce à quoi Baudelaire aurait répondu, que qui ne savait peupler sa solitude ne pouvait être seul dans une foule affairée …
Or donc les chevaliers d’or, les Goldo Sainto ou plus simplement les GOLD sont venus pour défendre leurs chances. Le roster n’est pas aisé à coacher en début de ligue, contrairement à ces saloperies de petits êtres aux pieds poilus qui pullulent dans notre belle ligue...
Nabolo a du mal à appréhender le roster, c’est un coach expérimenté, un pilote de Ferrari qui peine à tirer parti d’une deux-chevaux … pas le genre de coach à sublimer un roster de vampire au démarrage…
De l’autre coté du terrain mes joueurs font leur entrée : ils ne se ressemblent plus du tout ! des fins rats steampunks il ne reste rien … plus de poils, plus de griffe… mais des plumes et des becs !
Nabolo peste, car la nuit tous les canards sont gris… et ils ne ressemblent clairement pas à des souris. Il ajoute que son équipe est beaucoup plus lisible car par exemple tous les titulaires ont un socle clair, alors même que le receveur est presque le seul joueur à avoir un socle foncé…

Je regarde son équipe dubitatif … Ensuite je regarde mon équipe et j’ai comme un doute. Je lui réponds qu’effectivement des canards et des souris ça ne se ressemblera jamais complètement, mais que les mes joueurs sont quand même parfaitement identifiables !
Nabolo n’en démord pas ! Il voudrait tromboniser toute mon équipe… Ma si fragile équipe… enfermée dans un monde de trombones colorés ! IMPOSSIBLE !
Je fais remarquer à monsieur Nabolo que les casques de mes joueurs sont différents en fonction du poste, mais cela ne semble pas le convaincre… je sors donc mon ultime argument : le code couleur ! les canards roses sont des receveurs, les canards noirs des blitzers, le canard blanc est un lanceur et la piétaille est jaune !
Nabolo peste et me dit que même s’il n’est pas daltonien, il ne voit pas la différence entre les couleurs… La tension monte, je me sens ramené un an en arrière … Je me rappelle ce match affreux, puis ce qu’on a vécu depuis et je concède deux trombones sur mes receveurs.
C’est bon …
Je gagne le toss et décide de profiter du climat ambiant : chaud et tendu (canicule quoi) pour engager ! Je vis toujours avec les vieilles règles de la canicule, vous savez celle qui, au détour d’un jet de dé peu changer la physionomie du match … mais la nouvelle version est beaucoup plus subtile, en excluant le même nombre de joueurs elle vise à favoriser celui qui a le plus de joueur (sic) et je compte bien profiter de mon attaque pour accroitre mon avantage numérique !

Comme pour chaque match cette saison je sors mon cube magique qui va mesurer le temps de chacun de nos tours : 4 minutes ! Je suis fan de ce cube qui n’est plus produit (sic), mais je ne sais pas encore bien l’utiliser !

Les elfes tout d’or vêtu se placent, ils ont déjà chaud sous leurs armures et je me dis que marquer vite et engranger un max de td serait du plus bel effet ! c’est le début de saison, le moment où naissent grandissent ou meurent les équipes ! Marquer vite est gage de prospérité… Mon premier tour s’achève par un double ramassage raté … la guigne !

Les Golds s’infiltrent, ils comptent tirer parti des errements de mon lanceur pour lancer une contre-offensive meurtrière. Nabolo joue bien le coup, il reste dans le temps imparti par le cube magique. L’attaque risque d’être beaucoup plus laborieuse que ce que je pensais !
Je ramasse la balle et je m’infiltre sur le coté gauche. J’essaye de couper l’équipe adverse en deux à grand coup de canard géant (mon rat ogre) ! Les GOLDs plient ou plutôt se replient, mais ne rompent pas ! Dans son mouvement bien calculé Nabolo se concentre sur sa défense, un double rideau suffisamment dense pour ne pas me laisser passer et suffisamment ténu pour que je puisse m’infiltrer à grand renfort de block 1 dé et esquive 2+. Je le vois, il le sait, c’est tentant …
(petite musique joyeuse, je vous laisse retrouver laquelle)
Ashrame me tate…
Ashrame me méfie

Je vois que dans sa construction, il s’est projeté vers l’avant, avant de se replier laissant la protection du centre à … son receveur , là… son SEUL receveur ! Le choix est cornélien. Si je ne marque pas maintenant je ne pourrais pas suivre le plan. Si je ne neutralise pas le receveur adverse… je risque d’essuyer un sacré échec …

Ashrame se tâte
Ashrame se méfie
Ashrame se hâte
Il rentre chez lui
Ashrame a toujours évité les ennuis…

J’ai fait mon choix, je vais viser le receveur ! Blitz … au sol… il résiste le bougre, ce n’est pas pour rien qu’il est le plus puissant des chevaliers d’or ! J’ai vu les épisodes moi aussi et je sais qu’à plusieurs on peut se le faire, pour cela il suffit juste de renoncer à ses 5 sens et se faire exploser avec le terrain … n’ayant pas de bombe , et n’ayant pas fini de rembourser le terrain j’opte pour une solution moins couteuse qu’on appelle : le grand coup de crampon dans ta gueule !
Pour réaliser ce geste technique d’une extrême dangerosité (NDLR : n’essayer pas de reproduire ce geste chez vous, il a été réalisé par des professionnels aguerris) il vous faut 5 joueurs ! 4 soutiens et le « cramponneur » à ne pas confondre avec un grand poney (pour nos amis germaniques). Les 4 soutiens doivent se placer aux 4 extrémités du joueur cible, ils attrapent chacun un membre. Le 5eme doit alors se déplacer jusqu’à la cible, annoncer son intention par un « coin coin » retentissant (juste pour les joueurs canards, les autres peuvent adapter leur cri de guerre) , lever la patte gauche, toujours la gauche et ….

Ha bah tient ça me rappelle une blague de nos amis outremanche :
quelle est la différence entre un canard ?
une de ses pattes est pliée…

Donc on plie la patte restante dans un mouvement de bas en haut et de manière vicieuse on laisse tomber le talon sur le visage de son adversaire … puis on se releve pratiquant ainsi une plaie béante au niveau du visage (vous pouvez visez votre partie préférée) … Shakas est frakashé, le sang coule, il ne voit plus rien… ses yeux … ses YEUX sont fermés !!! L’apothicaire propose un cataplasme, mais Shakas refuse , il jouera dorénavant comme le coach qui l’a inspiré toute sa carrière : les yeux fermés !!!!

C’est un coup dur pour les Golds, leur principal atout offensif est out, ils sont en infériorité numérique et ils courent beaucoup moins vite que leurs opposants… En dépit d’une bonne défense rien ne peut empêcher Diéguito, le canard semi obèse, de traverser les lignes adverses pour aller marquer … tour 8 !

La deuxième mi-temps peut commencer. En dépit d’une vitesse vertigineuse, certains parlent de la vitesse de la lumière… une vitesse si rapide que leur coach n’a même pas le temps de leur crier des ordres qu’ils ont déjà tous bougé. Mais sur l’engagement ce sont les canards qui gagnent et 4 d’entre eux s’introduisent sur le terrain adverse. Nabolo cri des ordres qui ne peuvent être suivi… la défense est à l’attaque et l’attaque, elle , est sur la défensive ! C’est un méli mélo particulièrement inextricable. Pire encore l’incapacité chronique des chevaliers en contreplaqués à blesser leurs adversaires commencent à leur porter préjudice ! Les armures se brisent mais les plumes des canards amortissent les chocs … Très rapidement Nabolo doit tenter le tout pour le tout et s’engouffre comme il peut dans les interstices… l’équipe Z les referment et récupère la balle …. C’est fini … même la tentative mirifique du chevalire du lion pour venir sécher Solo (le blitzer qui avait récupéré la balle) ne peut empêcher l’équipe Z de scorer !
2-0 … score FINAL !

Actions des joueurs
Nom Td Réu Sor Int JPV
#00 Journalier (Trois-quart Haut Elfe) 0 0 0 0 1
#00 Journalier (Trois-quart Haut Elfe) 0 0 0 0 0
#7 Pedrôko de la Balance (Lanceur) 0 1 0 0 0

Blessures et morts :

  • Shakas de la Vierge (#6 Receveur) prend 1 blessure persistante
  • Shakas de la Vierge (#6 Receveur) prend un match d'arrêt
Actions des joueurs
Nom Td Réu Sor Int JPV
#4 Diegito DAM (Coureur d'égout) 1 0 0 0 0
#5 Speedy Gonzales (Coureur d'égout) 1 0 0 0 1
#1 Cortex (Lanceur) 0 1 0 0 0
Actions des Mercenaires
Poste Td Réu Sor Int JPV
Rat Ogre 0 0 0 0 0

Compétence(s) et caractéristiques :

  • Diegito DAM (#4 Coureur d'égout) gagne la compétence Blocage
  • Speedy Gonzales (#5 Coureur d'égout) gagne la compétence Blocage

Achats

  • Apothicaire(s) : 50.000 PO
Match saisi par : Budmilka.
Le Saviez-Vous ?

Il ne faut pas contrarier un lanceur Norsque. Le meilleur exemple, Bertil, lanceur des Frozens Gencives qui ne supportait pas de voir un adversaire trop près de lui avant de lancer. Résultat, 9 passes dans la saison 2001 - 2002 et ... 10 sorties.

Fausse Pub

© Lutèce Cup 2005
Ce site est indépendant de Games Workshop [en] et n'a aucun but commercial.